Contribuer à la progression de la science

Don de corps

Le don de corps est une des options lors d’un décès. Cet acte permettra à la science de faire des progrès : en plus d’aider à faire avancer la recherche, vous donnerez l’occasion aux étudiants en médecine d’en apprendre toujours plus sur le corps humain et leur permettrez de devenir les médecins de demain.

Ce don de corps ne peut se faire que si la personne en exprime clairement la volonté. Pour cela, il faut obligatoirement compléter un document (en deux exemplaires) qui sera rédigé de manière manuscrite, daté et signé. Les informations qui y figurent doivent être claires et sans équivoque. Une fois complété, il faudra envoyer un des exemplaires à l’Université de son choix (ULBUCLUlgUMHUNamur), et garder l’autre chez soi dans un endroit sûr.

Téléchargez le formulaire

Le don de corps est un acte gratuit et non rémunéré. Les seuls frais qui resteront à charge de la famille seront les frais liés aux services prestés par l’entreprise de pompes funèbres. Dans le cas où le défunt avait une assurance-décès, l’intervention dans ces frais reste inchangée par rapport à des funérailles ordinaires.

Cas où le don de corps peut être refusé :
- Décès à l’étranger
- Corps atteint d’une infection transmissible (hépatites, SIDA, …)
- Corps autopsié ou réquisitionné par le Parquet
- Saturation des installations du laboratoire
- Dépassement du délai après le décès (48 à 72h) rendant la conservation du corps impossible

  Un don d’organe n’empêche pas forcément un don de corps à la science. Renseignez-vous auprès de l’Université de votre choix.